LETTRE DU PRÉSIDENT DU COMITÉ INTERNATIONAL BUCHENWALD DORA À PROPOS DE L’ATTENTAT DE BERLIN

Après Copenhague, Bruxelles, Paris, Nice, mais aussi Istanbul, Ankara, Tunis, Bamako, Jakarta, Ouagadougou, Le Caire, c’est Berlin qui vient d’être tragiquement victime d’un attentat meurtrier. Au nom du Comité international Buchenwald-Dora et Kommandos, en mon nom personnel, je souhaite partager votre indignation et votre tristesse et vous dire notre solidarité. L’attentat dont la capitale fédérale allemande est la victime nous émeut d’autant plus qu’il endeuille l’Eglise du Souvenir, haut lieu symbolique de la mémoire de l’Allemagne mais aussi de la Seconde guerre mondiale dont les internés et déportés de Buchenwald ont été doublement victimes. Nos pensées vont d’abord vers les familles atteintes, mais nous ne pouvons oublier les efforts du peuple allemand et de la grande majorité de ses élus pour accueillir dignement les milliers de personnes chassés de leurs pays par les responsables de ces actions meurtrières.  Les mouvements qu’ils dirigent fondent leur doctrine sur le fondamentalisme religieux, l’antisémitisme, la xénophobie. Les anciens internés et déportés de Buchenwald se sont battus pour restaurer un monde de paix, de liberté, de tolérance et de démocratie, un monde où les Droits de l’homme seraient respectés, et c’est le message d’avenir qu’ils nous laissent.

Nous savons que l’évolution de la situation politique mondiale est un puissant facteur de situations conflictuelles et notre devoir est de participer, en nous appuyant sur les valeurs que portait le serment de Buchenwald, aux meilleures solutions pour les apaiser et faire face aux situations où la mort menace.

Dominique Durand
Paris, le 20 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *