Allemagne: les victimes oubliées du camp de concentration de Buchenwald

Capture d’écran 2015-05-18 à 08.07.33

70 ans après la libération du camp de concentration de Buchenwald. 
Le 12 avril 2015 a eu lieu à Buchenwald la commémoration de la libération du camp de concentration de Buchenwald, en présence du Président de l’Union européenne, l’Allemand Martin Schulz et des survivants de toute l’Europe. Cette cérémonie s’est déroulée  le matin au théâtre de la ville de Weimar et l’après-midi à Buchenwald sur l’ancienne place de l’appel des détenus. Un appel qui pouvait durer entre deux ou 5 heures selon l’humeur des SS. Les survivants présents ont fait des témoignages poignants sur leurs conditions de vie dans ce KZ (camp de concentration).

Capture d’écran 2015-05-18 à 08.11.30

Lire la suite

Un musée du nazisme ouvre ses portes en Allemagne

Capture d’écran 2015-05-11 à 11.12.41

Un musée consacré au nazisme ouvre ses portes à Munich, berceau du mouvement hitlérien, qui, longtemps, a eu du mal à affronter ce passé compromettant.
L’inauguration coïncide avec le 70e anniversaire de la libération de la capitale bavaroise par les troupes américaines.
C’est également le 30 avril qu’Adolf Hitler a mis fin à ses jours, dans son bunker berlinois, en 1945, peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Capture d’écran 2015-05-11 à 11.12.30

Six Montmorillonnais morts dans les camps

head_title
On commémore demain la libération des camps de concentration, avec une pensée particulière, à Montmorillon, pour six habitants morts en déportation.

Tristement, c’est la cérémonie patriotique qui attire le moins de public: demain, à 10h30, aura lieu la commémoration de la Journée nationale du souvenir de la déportation. A l’occasion du 70 anniversaire de la libération des camps, l’adjoint au maire, Patrice Bouteloup, et le président des anciens combattants, Christophe Martin, espèrent mobiliser davantage, avec une pensée particulière pour six Montmorillonnais qui ont trouvé la mort en déportation.

Au moins deux d’entre eux ont été arrêtés pour des actes de résistance: Ernest Mallet et Gilbert Auboyer. Leurs noms sont bien connus à Montmorillon, puisque des rues ont été renommées en leur mémoire après la guerre.

Lire la suite…

Saint-Pierre-lès-Elbeuf 1945-2015 : 70e anniversaire de la libération des camps de concentration nazis

logo_elbeuf

Chaque dernier dimanche d’avril depuis 1945 est programmée la Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation. Une cérémonie qui résonne encore plus cette année puisqu’il s’agit du 70e anniversaire.

Au printemps 1945, avec la libération des camps de concentration, le monde entier découvrait toute l’horreur de ces camps de la mort, du système concentrationnaire nazi. Certains n’ont pas oublié… et ne le veulent surtout pas.

Buchenwald-2-630x0

Lire la suite…

Les anciens enfants de Buchenwald accueillis par l’OSE célèbrent le 70e anniversaire de leur libération

ose-2 - copieLe 19 avril, les anciens enfants de l’OSE, aujourd’hui survivants, ont célébré le 70e anniversaire de la libération du camp de Buchenwald, en présence de leur famille, de Haim Korsia, Grand Rabbin de France, de Patricia Sitruk, Directrice générale, et de nombreux cadres et amis de l’OSE.
Le 11 avril 1945, lorsque l’armée américaine pénètre dans l’enceinte de Buchenwald elle découvre parmi les 20 000 détenus, plus 900 enfants, pour la majorité arrivés dans ce camp à l’issue des marches de la mort.

Lire la suite…

Exposition « De l’enfer à la liberté »

AFFICHE exposition de l'enfer à la liberté mémorial  déportés mayenne amd 53Dans le cadre du 70ème anniversaire de la fin des camps nazis, l’Association pour le Mémorial de la Déportation (AMD 53) a créé une exposition inédite.

Intitulée « De l’enfer à la liberté », cette exposition est com- posée d’une dizaine de panneaux. Elle abordera plusieurs thématiques autour de l’année 1945 : la fin des camps nazis, le retour ou la disparition des Déportés de la Mayenne et leur reconstruction.

Elle a été réalisée en partenariat et avec la participation d’un comité de lecture composé du service départemental de l’Office national des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, des archives départementales de la Mayenne, de descendants de Déportés et d’historiens locaux.

Illustrée de photographies d’époque et de documents d’archives, cette exposition sera accessible à tous y compris par le jeune public. Elle sera accompagnée d’objets d’époque inédits (récits de Déportés mayennais, lettre de soldat allié, certificats médicaux indiquant les séquelles physiques de la déportation…).

TÉLECHARGER LE DOSSIER DE PRESSE

CNRD

Logo_CNRD

Dans le cadre du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD), L’Association française Buchenwald-Dora et Kommandos a soutenu le projet d’un club d’élèves de 3e de MIONS, près de Lyon, sur la Libération des camps. Ce projet, conduit par Mathieu Rebière, Professeur, a remporté le Premier prix  du CNRD dans le département du Rhône.

70e anniversaire : Post du Blog de Cathy Guérin

Commémorations

(Post du Blog de Cathy Guérin)

70ème anniversaire de la libération du camp de Buchenwald

Ce weekend avaient lieu de nouveau et comme chaque année, un immense rassemblement fraternel à Buchenwald. Ainsi que l’indique l’expression que l’on utilise couramment, Buchenwald est devenu l’appellation d’un lieu un peu comme on parle d’une ville : on va à Paris, à Berlin ou à Londres. Pourtant on ne va pas à Buchenwald comme on va à Paris, à Berlin ou à Londres car Buchenwald n’est pas tout à fait un lieu, c’est une forêt de hêtres où le non-être a englouti des dizaines de milliers d’existences. Buchenwald n’est pas un village mais le nom désigne la forêt dans laquelle un régime criminel officiel et légitime s’est rendu coupable de crime contre l’humanité. Et si Buchenwald est devenu comme le nom d’une ville c’est parce qu’il fut la destination de dizaines de milliers de personnes qu’on allait faire mourir : 56 000 au total.

LIRE LA SUITE