Vingt jeunes de onze pays vont étudier l’histoire de Buchenwald du 17 au 30 juillet 2016

Photo : Katharina Brand, Sammlung Gedenkstätte Buchenwald

A l’invitation du Mémorial de Buchenwald, 20 adolescents et jeunes adultes d’Allemagne, Espagne, Italie, Pologne, Russie, Danemark, France, République tchèque, Grèce, Grande-Bretagne et Japon vont suivre un stage in situ sur l’histoire de Buchenwald et participer à des fouilles archéologiques. Leur stage est supervisé par Joachim König, et le service éducatif du Mémorial, et Indira Geisel.
Les fouilles archéologiques permettent de retrouver différents objets et notamment, cuillères ou gamelles qui parfois portent des traces personnalisées tels que les noms ou les numéros matricule de prisonniers. Sous la direction de Stefanie Masnick, conservateur du Mémorial de Buchenwald, ces objets sont nettoyés, restaurés et préservés. Ils peuvent permettre de reconstruire des données biographiques d’internés et de déportés de Buchenwald.
Les participants travailleront également à la sauvegarde du tracé de la voie ferrée qui reliait Weimar au camp.
Depuis 1990, le Mémorial de Buchenwald accueille régulièrement ce genre de stage avec l’aide de VJF, association allemande proche de Solidarités jeunesses en France et d’organismes équivalents dans le monde, prônant la compréhension internationale, la paix et l’environnement.

Leave a Reply