Disparition de Gotlib

Le dessinateur Gotlib vient de mourir à l’âge de 82 ans. Son père, Erwin Gottlieb, né en 1896 en Roumanie, réfugié en France, avait été déporté par le convoi 37 parti de Drancy le 25 septembre 1943 et arrivé à Auschwitz le 27. Il avait été transféré au camp de Blechhammer, complexe industriel dépendant d’Auschwitz III. Ce camp fut évacué par les SS en janvier 1945 devant la progression accélérée des armées Soviétiques. Après 13 jours de marche les évacués arrivèrent à Gross Rosen d’où ils repartirent le 8 février pour être le 10 à Buchenwald. Walter Spitzer a témoigné de ce voyage.

Erwin Gottlieb est immatriculé au camp 125 256. Il y meurt le 10 février mais son nom ne figure pas sur le registre des morts.

Né le 14 juillet 1934, Marcel Gotllieb sera caché par sa mère chez des agriculteurs d’Eure-et-Loir pour fuir les persécutions antisémites. Il a raconté par écrit ces moments dans « J’existe, je me suis rencontré » et les a évoqués dans une bande dessinée parue dans Pilote en 1969 et intitulée Chanson aigre-douce. Cette double planche a été exposée au musée d’art et d’histoire du judaïsme, à l’occasion d’une exposition qui lui fut consacrée.

Liens :

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article403

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article477

http://www.actuabd.com/Comment-ca-Marcel-vous-etes-juif

Laisser un commentaire