Roger Bordage (1925-2017)

Nous sommes au regret de vous informer de la mort de notre ami Roger Bordage, Président du Comité international de Sachsenhausen, le 5 août, à l’âge de 92 ans.

Membre des Forces françaises libres, résistant, Roger Bordage avait été arrêté le 10 mai 1943 et déporté à Sachsenhausen dans les kommandos de Heinkel-Werke et Klinker-Werke. Il ne retrouva la liberté que le 3 mai 1945 après une marche de la mort éprouvante.

Imposant par sa taille et son esprit, Roger Bordage a consacré une large partie de sa vie au rappel des crimes commis par le national-socialisme et à la construction d’une nouvelle société dont seraient absents l’intolérance, l’antisémitisme et le racisme. Il a défendu ces positions au plus haut niveau national et international et dépensé beaucoup d’énergie à dénoncer les nouveaux dangers menaçant nos sociétés et la paix en Europe et dans le Monde.

Le Comité international Buchenwald-Dora et Kommandos l’a souvent accompagné dans ses combats tout comme lui même a soutenu les initiatives du CIBD.

Nous continuerons a être fidèle à sa mémoire et à ses luttes.

Tercé : Témoignages de déportation au Musée de la 2 Guerre mondiale

L’exposition Georges Angéli, regard d’un photographe résistant déporté à Buchenwald est à nouveau en place au Musée « La Vienne dans la 2e Guerre mondiale » à Tercé.
« Présentée lors de l’inauguration de la saison au mois de mai, elle a rencontré un grand succès. Ceux qui n’ont pas pu la découvrir se voient ainsi offrir une deuxième occasion », se réjouit Anne Venisse, responsable de la médiathèque et de la communication du musée.
Georges Angéli, interné à Buchenwald après avoir déserté le STO, a pris des photos clandestines à l’intérieur du camp, notamment de l’arbre de Goethe, ce qui, à son retour, en a fait un témoin exceptionnel. Il n’a eu de cesse de montrer ses prises de vues qui sont maintenant exposées dans de nombreux musées. Cette exposition a été rendue possible grâce à sa fille Catherine Glasz et au soutien de l’ONAC-VG et de VRID. Cette exposition montre également la veste de déporté de Régis Edmond Desport, également déporté à Buchenwald.

Exposition « Georges Angéli, regard d’un photographe résistant déporté à Buchenwald », visible jusqu’au 27 août au musée, tous les jours de 15h à 18h, sauf le lundi.