Mois : février 2019

L’Association des Amis de Jorge Semprun rend hommage à Bruno Ganz

L’Association des Amis de Jorge Semprun rend hommage à Bruno Ganz

C’est avec une grande peine que nous avons appris la disparition, le 16 février, de Bruno Ganz.  Comédien, acteur de cinéma et de théâtre, acteur complet et exigeant, Bruno Ganz a tout au long de son parcours marqué la scène théâtrale et l’écran. Si son rôle dans le film La Chute d’Oliver Hischbiegel, en 2004, a marqué les esprits ces dernières années, on pourrait citer l’ensemble des rôles qu’il a tenu dans les films auxquels il a participé notamment dans Les Ailes du désir de Wim Wenders, Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1987, présidé par Yves Montand.

Comme comédien, Bruno Ganz aura interprété notamment le rôle du survivant lors de la création le 15 juillet 1995, au parc du Belvédère à Weimar de la pièce de Jorge Semprun, Bleiche Mutter, zarte Schwester, mise en scène par Klaus Michael Grüber et dont Eduardo Arroyo a réalisé la scénographie. Cette pièce paraîtra en français en 1998 sous le titre Le retour de Carola Neher (Le Manteau d’Arlequin – Gallimard)

« Le survivant : Il y a quelque temps, on m’a appris que j’étais le dernier survivant de s camps… après moi, personne ne se souviendra de l’odeur du four crématoire… Personne ne saura combien était étrange et profond le silence des oiseaux dans la forêt de hêtres… J’ai appris aussi qu’on voulait en faire un évènement… Des équipes de télévision, des écrivains et des hommes politiques voulaient me rencontrer… Alors j’ai fui… Je suis revenu dans les parages de l’Ettersberg, pour y mourir tranquille… j’y ai retrouvé en rêve les fantômes de mon passé… Et vous vous êtes introduit dans mon rêve… Je ne vous en veux pas !

Le jeune musulman : Qu’est ce que je peux faire pour vous ?

Le survivant : Vous souvenir… »

(Jorge Semprun : Le retour de Carola Neher (scène 17) (Le Manteau d’Arlequin – Gallimard, 1998)

« Matricule 49825 »

« Matricule 49825 »

Découvrez le film « Matricule 49825 » sur Hubert Anesetti déporté en avril 1944 à Buchenwald (source : mairie de Bernwiller)

Hubert est le fils d’un agriculteur émigré italien installé à proximité de Saint Claude dans le Jura. A 20 ans il est envoyé en Haute Savoie dans un chantier de jeunesse. En novembre 1943, il ne se rend pas à la convocation pour le Service de Travail Obligatoire qu’il vient de recevoir . Hubert décide de rejoindre le maquis.
Le 9 avril 1944 pour fêter Pâques en famille, il se rend à Saint Claude, où il y est arrêté, puis raflé par l’armée allemande avec 302 autres  jeunes gens.
Ils partent pour le camp de Compiègne, puis il est déporté à BUCHENWALD où il arrive le 14 mai 1944. Il sera transféré au camp de DORA, puis à celui de BERGEN BELSEN. Ce camp ne sera libéré par l’armée anglaise que le 15 avril 1945.
Hubert retrouve la ferme familiale le 2 mai 1945. Malade, ne pesant plus que 45kg, après sa convalescence il entre au Centre des Mutilés de Guerre de Mulhouse, il y apprend un métier et y enseignera. C’est aussi ici qu’il fait la connaissance de Joséphine, infirmière qu’il épousera en 1954.
Quelques années plus tard, le couple fait construire une maison à Bernwiller, son nouveau village. Il y décèdera à l’age de 85 ans.