Mois : septembre 2019

Le rescapé des camps Elie Buzyn revient

Le rescapé des camps Elie Buzyn revient

Publié le , mis à jour

Sitôt libéré des camps de la mort, où il a survécu de manière incroyable, Elie Buzyn se retrouve en France dans une «ferme-école» : Mombardon dans le Gers. À 91 ans, il y est revenu hier peu après des interventions dans des collèges. Ce matin, il retrace sa vie et son passage dans le Gers pour la Société archéologique.

LIRE LA SUITE

EN SAVOIR PLUS SUR ELIE BUZYN

 

 

Le Grand-Lucé : Roger Morel a son nom sur le monument aux morts

Le Grand-Lucé : Roger Morel a son nom sur le monument aux morts

La commune, des personnalités civiles et militaires et son fils Alain ont rendu hommage, samedi matin, à Roger Morel, mort pour la France en déportation.

Roger Morel est un enfant de la commune, né au café de la Gare en 1905. Engagé militaire en 1927 dans l’armée de l’Air, il entre dans la clandestinité en 1942, dans le Vaucluse, jusqu’à son arrestation, en 1943, par la Gestapo.

Il est transféré à la prison de Fresnes, puis après de nombreux interrogatoires, il est transféré le 29 novembre 1943 au camp de Neue Bremen puis à Buchenwald (où il reçoit le matricule KLB 28981) et enfin Dora, où il meurt en 1944 des suites de mauvais traitements.

S’il est sorti de l’ombre, c’est grâce à Pierre Naudet. Ce passionné d’histoire met un point d’honneur à honorer ceux qui sont morts pour la France presque anonymement.

C’est Alain Morel qui a dévoilé la plaque commémorative, où le nom de Roger Morel est gravé en lettres d’or. Désormais, ce capitaine fait partie, à part entière, des héros lucéens qui souhaitaient que leur pays reste libre.

 

PROGRAMME EXCEPTIONNEL DU VOYAGE DE MÉMOIRE ET D’ÉTUDE 2020

PROGRAMME EXCEPTIONNEL DU VOYAGE DE MÉMOIRE ET D’ÉTUDE 2020

PROGRAMME EXCEPTIONNEL
DU VOYAGE DE MÉMOIRE ET D’ÉTUDE 2020

À L’OCCASION DU 75e ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DES CAMPS DE BUCHENWALD,
DORA ET DE LEURS KOMMANDOS

DU VENDREDI 10 AU MERCREDI 15 AVRIL 2020

PROGRAMME

VENDREDI 10 AVRIL
VOYAGE ALLER

SAMEDI 11 AVRIL
VISITE DU CAMP DE BUCHENWALD (TOUTE LA JOURNÉE)
Visites du Camp de Buchenwald, de son Musée et participation aux cérémonies du 75ème anniversaire de la libération du Camp sur la place d’appel à 15h15

DIMANCHE 12 AVRIL
VISITES DES CAMPS DE DORA ET D’ELLRICH
Le matin : visites du Camp de Dora, du Musée et du Tunnel
L’après-midi : visite du Kommando d’Ellrich

LUNDI 13 ET MARDI 14 AVRIL
(DEUX PROGRAMMES POSSIBLES À CHOISIR LORS DE L’INSCRIPTION)

PROGRAMME A (NORD)

LUNDI 13 AVRIL 2019
Visite du Kommando de Langenstein-Zwieberge en présence de Nicolas Bertrand, directeur du Mémorial de Langenstein

MARDI 14 AVRIL 2019
Visite du site de Gardelegen et du mémorial du massacre de la grange de Gardelegen et du nouveau musée

PROGRAMME B (SUD)

LUNDI 13 AVRIL 2019
Visite du Kommando de Laura (site, carrière et exposition)

MARDI 14 AVRIL 2019
Visite du site du camp de concentration de Flossenbürg, en Bavière (site, carrière, musée)

MERCREDI 15 AVRIL
VOYAGE RETOUR

***

Le tarif comprend tous les transports en autocar grand confort de Paris à Paris, l’hébergement, la restauration, l’ensemble des visites par nos accompagnateurs ou par des guides francophones sur place, l’assistance rapatriement.

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME ET LE BULLETIN D’INSCRIPTION

Conférence sur Buchenwald

Conférence sur Buchenwald

L’ouvrage « Buchenwald par ses témoins », présenté, samedi, à l’hôtel d’Effiat, est constitué de deux parties. Une première qui raconte l’histoire du camp de concentration de Buchenwald et un large dictionnaire pour la seconde.
Après un court historique rappelant l’origine du phénomène concentrationnaire qualifié ici d’enfermement radical qui se développera particulièrement après 1930 en Allemagne après l’arrivée d’Hitler au pouvoir, l’auteure Dominique Orlowski décrit la naissance et la construction du camp durant l’été 1937. Dans la seconde partie, l’auteure parle du dictionnaire avec près de 500 entrées . Toutes les entrées du dictionnaire sont constituées de témoignages et d’archives privées avec de nombreux dessins faits par les détenus eux-mêmes.

Mort à 106 ans du plus vieux rescapé autrichien de l’Holocauste

Mort à 106 ans du plus vieux rescapé autrichien de l’Holocauste

24NEWS – AFP

Il avait survécu à quatre camps de concentration et témoignait inlassablement auprès des jeunes générations : le plus vieux rescapé autrichien des camps de la mort, Marko Feingold, est décédé jeudi à l’âge de 106 ans, a annoncé vendredi la communauté juive de Vienne (IKG).

Malgré son grand âge, il enchaînait encore jusqu’à récemment conférences et interventions scolaires. « J’ai dû parler devant un demi-million de personnes au total », avait-il confié en 2018.

Né le 28 mai 1913 sujet austro-hongrois, sur le territoire de l’actuelle Slovaquie, Marko Feingold avait été arrêté à Prague et déporté à Auschwitz en 1940.

« Ils m’ont dit que j’avais trois mois à vivre. C’était vrai: au bout de deux mois et demi j’étais sur le point de succomber d’épuisement quand par chance j’ai pu faire partie d’un convoi pour Neuengamme », un autre camp situé en Allemagne.

Marko Feingold, matricule 11.996, sera par la suite encore transféré dans deux autres camps, à Dachau puis à Buchenwald, où il sauve sa vie grâce à sa qualification de maçon.

Seul survivant de sa famille, il quitte Buchenwald, libéré par les Américains, en mai 1945 mais ne peut rejoindre Vienne comme il le souhaitait, le transit par la zone d’occupation soviétique en Autriche étant interdit au groupe de rescapés dont il fait partie.

« Un soldat russe nous a dit avoir l’ordre de ne pas nous laisser passer: le nouveau chancelier (social-démocrate) Karl Renner avait dit: ‘on ne reprendra pas les Juifs' », racontait-il.

Marko Feingold décide alors de s’établir à Salzbourg, en zone américaine, où il a résidé jusqu’à sa mort et présidé la petite communauté juive de la ville.

Après la guerre, jusqu’en 1947, il avait établi une filière qui a permis à « 100.000 Juifs d’émigrer en Palestine » via l’Italie.

 

Conférence: « Le camp de concentration de Neuengamme, camp méconnu du système concentrationnaire nazi »

Conférence: « Le camp de concentration de Neuengamme, camp méconnu du système concentrationnaire nazi »

Anne Hidalgo, Maire de Paris
 
Catherine Vieu-Charier, Adjointe à la Maire de Paris chargée de la Mémoire et du monde combattant, Correspondant Défense
 
et Jean-Michel Clère, Président de l’Amicale de Neuengamme et de ses Kommandos
 
ont le plaisir de vous inviter à la conférence: « Le camp de concentration de Neuengamme, camp méconnu du système concentrationnaire nazi« 
 
le vendredi 20 septembre 2019 à 18 heures à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris (5 rue de Lobau, Métro Hôtel de Ville)
 
Vous trouverez le carton d’invitation à cette conférence en pièce jointe.
 
N’hésitez pas à le transférer à toute personne que vous jugeriez potentiellement intéressée.
 
Pour la bonne organisation de cette conférence, merci de bien vouloir répondre à ce mail dans le cas où vous souhaiteriez y assister afin de nous en informer.
 
Nous espérons vous y retrouver nombreux.