Bertrand Mauduit, Buchenwald, matricule 30 878

Bertrand Mauduit, Buchenwald, matricule 30 878

Les archives Arolsen viennent de mettre en ligne près de 850 000 documents concernant 10 millions de personnes victimes des persécutions nazies. Grande émotion : j’y ai trouvé de nombreuses fiches sur mon père, Bertrand Mauduit, qui a passé près de deux ans à Buchenwald, et sur mon grand-père, Roger, qui y est mort.
Sur ce blog, en avril 2009, j’ai raconté, au nom de ma famille, que la ville d’Evron (Mayenne) avait décidé d’honorer la mémoire de mon père, Bertrand Mauduit, et de mon grand père, Roger Mauduit en donnant leur nom à une rue de la ville, à l’occasion d’une cérémonie qui avait donné lieu à un enregistrement vidéo. Et j’avais expliqué les raisons de cet hommage : les faits de résistance de Bertrand, puis sa déportation à Buchenwald pendant deux ans; la déportation de Roger, puis sa mort, dans le même camp. Aux actes de résistance qu’ils avaient conduits et aux épreuves qu’ils avaient ensuite subies dans ce camp de concentration, j’avais préalablement consacré un autre billet de blog que l’on peut retrouver ici: en souvenir de Bertrand et Roger Mauduit.

Je veux aujourd’hui prolonger ces billets de blogs, car mon neveu, Jean-Baptiste Ortoli, vient de m’alerter sur le fait que des documents établis par le régime nazi sont désormais accessibles et que certains d’entre eux concernent mon père et mon grand-père. Comme le raconte France culture, les archives Arolsen viennent en effet « de mettre à disposition sur leur site environ 850 000 documents concernant 10 millions de personnes persécutées par les nazis. Ce fonds situé à Bad Arolsen, dans le centre de l’Allemagne, et en partie classé par l’Unesco, est le plus complet sur ces persécutions ».

LIRE LA SUITE


Comments are closed.