20 NOVEMBRE 1945: Début du procès de Nuremberg

Le 20 novembre 1945, il y a 75 ans, s’ouvrait à Nuremberg le procès de vingt-quatre des plus grands criminels de guerre nazis. Bien que ce fut un tribunal des vainqueurs, il a fondé le droit pénal international, permis un premier bilan de douze années de national-socialisme, ouvert le champ de la recherche historique en collationnant des documents et des témoignages sur les douze années d’Hitler au pouvoir.

Les quatre nations représentées à ce tribunal – Etats-Unis, Grande-Bretagne, Union Soviétique et France – avaient reçu mandat de dix-huit nations membres de l’Organisation des Nations Unies, née à San Francisco le 24 octobre 1945.

C’est à Londres, le 8 août 1945 qu’avaient été arrêté la procédure, les infractions, le déroulement du procès.

Trois domaines d’infractions avaient été retenus. Crimes contre la paix, c’est à dire la préparation à la guerre; crimes de guerre; et enfin crimes contre l’Humanité accomplis pendant la période de guerre.

Les notions de génocide, et celle de crimes contre l’Humanité élargie n’apparaitront que beaucoup plus tard dans le droit international. Le premier tribunal international verra le jour en 1994 et sera institué en 1998.

En jugeant, le tribunal cherchait à connaître la vérité, marquait le refus de l’impunité, reconnaissait les victimes, participait à la reconstruction d’un contrat social.

Les jugements furent rendus les 30 septembre et 1er octobre 1946. Douze des vingt-quatre accusés furent condamnés à mort. Sept des accusés ont été condamnés à de longues peines ou à la prison à vie. Trois accusés ont été acquittés. Les condamnations à mort ont été exécutées le 16 octobre 1946.

Trente-et-un des tortionnaires de Buchenwald furent, quant à eux, jugés du 11 avril au 14 aout 1947 à Dachau par un tribunal américain et furent tous condamnés.