Auteur : AFBDK

Colloque : « Crises des années 30 et d’aujourd’hui : analogies et différences »

Colloque : « Crises des années 30 et d’aujourd’hui : analogies et différences »

Dans le cadre du partenariat « Mémoire et vigilance », le CESE et la Fondation pour la Mémoire de la Déportation organisent une table ronde sur le thème « Analogies et différences entre les crises des années trente et celles d’aujourd’hui » le 16 janvier de 14h à 17h30 au CESE.

Ce débat a pour objectif d’assurer un travail de mémoire et une obligation de connaissances, de porter ensemble les valeurs d’une République solidaire et fraternelle, de promouvoir le respect des droits fondamentaux, des libertés et de la dignité et combattre les discours de haine, d’exclusion et la violence.

– INTERVENANTES ET INTERVENANTS –
• Michaël Foessel, philosophe, professeur à l’École polytechnique
• François Héran, professeur au Collège de France, chaire «Migrations et sociétés»
• Marie-Anne Matard-Bonucci, professeure d’histoire contemporaine à l’université de Paris 8
• Jean Vigreux, professeur d’histoire contemporaine, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon

Le débat sera modéré par Serge Wolikow, Président de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et Benoît Garcia, conseiller et coordinateur du partenariat au CESE.

– INSCRIPTIONS – Pour vous inscrire, merci d’adresser un mail à palaisdiena@lecese.fr.

Retour sur le colloque « Corps du déporté, icône tragique du 20ème siècle »

Retour sur le colloque « Corps du déporté, icône tragique du 20ème siècle »

L’Amicale de Mauthausen, avec le concours de Bernard Obermosser, documentariste,  a mis en ligne sur son site la première partie des vidéos du colloque consacré au « corps du déporté, icône tragique du 20ème siècle » du dimanche 24 novembre à l’auditorium de l’Hôtel de région de la préfecture de Paris – Ile de France.

Pour y accéder :

http://www.campmauthausen.org/

En bas de la page d’accueil / actualité … vous trouverez le chapitre « LE CORPS DU DEPORTE, ICONE TRAGIQUE DU XXe SIECLE »

Et vous découvrirez les différents liens – chapitres, Le préambule est en accès libre,

Les autres chapitres sont accessibles avec un code spécial, disponible sur simple appel à l’association 01 43 62 62 04.

Ciné-rencontre : « Triangles rouges à Buchenwald »

Ciné-rencontre : « Triangles rouges à Buchenwald »

Projection suivie d’un échange avec Anicle Clément, réalisatrice, productrice, journaliste à Radio France

2 dates / 2 rencontres

Tarif spécial : 6,00 €

Au Cinéquai à Saint-Dizier : jeudi 23 janvier 2020 à 19h00

Au cinéma À l’Affiche à Chaumont : vendredi 24 janvier 2020 à 18h00

 

 

 

 

 

 

 

 

COLLOQUE « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN »

COLLOQUE « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN »

L’Association Nationale des Familles de Fusillés et Massacrés (Anffmrfa), l’Association Souvenir des fusillés du Mont Valérien, l’Amicale de Châteaubriant (Acvra), l’Ujre en partenariat avec la Ville de Paris, le Musée de la Résistance Nationale, le Dictionnaire des fusillés et massacrés Maitron vous invitent à venir assister au colloque :

RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN

Auditorium de la Ville de Paris
5 rue Lobau (M° Hôtel de Ville)
Vendredi 24 janvier 2020
De 9h à 17h,

Inscription gratuite et carte d’identité obligatoires

PROGRAMME

La France après le débarquement, état des lieux par Claude PENNETIER,  chercheur au Cnrs, Centre d’Histoire sociale du 20e siècle, directeur du dictionnaire Maitron

Grèves insurrectionnelles dans la région parisienne par Jérome BEAUVISAGE, historien, syndicaliste, collaborateur de l’Institut d’Histoire Sociale  CGT

Oradour-sur-Glane, un massacre impensable ? par Dominique TANTIN, historien, agrégé et docteur en Histoire, Président de l’association  Maitron des fusillés

Les déportations après le débarquement par Claudine CARDON-HAMET, agrégée et docteure en Histoire

LA RÉPRESSION DANS LES RÉGIONS

Dans la zone des combats par Jean QUELLIEN, agrégé et docteur en Histoire, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Caen, ancien directeur de l’UFR d’Histoire à l’Université de Caen 3.

Présentation par Annie PENNETIER

En Bretagne : Exemple du Morbihan par Jean-Pierre et Jocelyne HUSSON, professeurs agrégés d’histoire, auteurs régionaux du dictionnaire des fusillés

Dans le Sud-Ouest : repression  de « Das Reich » en Ariège et Haute-Garonne par André BALENT, professeur d’histoire, auteur régional du dictionnaire des fusillés

Dans le Centre Ouest : Creuse, Vienne, Haute Vienne par Michel THEBAULT, agrégé d’histoire, auteur régional du dictionnaire des fusillés

Renseignements et inscriptions pour le Colloque (gratuit),
Jean Darracq  – tel : 06 10 98 84 15 – Mail : sylvie-jean.darracq@wanadoo.fr
ou ANFFRMA, 9 rue Amédée Picard, 94230 CACHAN

En Allemagne, des parents d’élèves refusent que leurs enfants étudient « Le Journal d’Anne Frank » en classe

En Allemagne, des parents d’élèves refusent que leurs enfants étudient « Le Journal d’Anne Frank » en classe

23/12/2019 à 21h10

Le professeur d’un lycée de l’est de l’Allemagne a été assailli de mails de parents indignés que leurs enfants soient forcés d’étudier le Journal d’Anne Franck, en vue de préparer un voyage commémoratif dans l’ancien camp de concentration nazi de Buchenwald.

Invitation à table ronde « Analogies et différences entre les crises des années trente et celles d’aujourd’hui »

Invitation à table ronde « Analogies et différences entre les crises des années trente et celles d’aujourd’hui »

Dans le cadre du partenariat  « Mémoire et vigilance » qu’ils ont récemment conclu,

Patrick BERNASCONI
Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE)

Serge WOLIKOW
Président de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD)
seraient honorés de votre présence à la première manifestation thématique qu’ils organisent sous forme de

le jeudi 16 janvier 2020 de 14h à 17h30 au CESE

avec la participation de
Michaël Foessel, philosophe, professeur à l’École Polytechnique,
François Héran, professeur au Collège de France, chaire « Migrations et sociétés »
Marie-Anne Matard-Bonucci, professeure d’histoire contemporaine à l’université de Paris 8,
Jean Vigreux, professeur d’histoire contemporaine, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon
Un débat modéré par Serge Wolikow , Président de la Fondation pour la Mémoire de la déportation  et Benoît Garcia , conseiller et coordinateur du partenariat au CESE.
Le débat

Les années trente / aujourd’hui : analogies et différences

Face à la montée de la xénophobie, du racisme, de l’antisémitisme, mais aussi du fait de la mise en cause des fondements démocratiques de la République et des atteintes aux libertés, il est souvent fait référence aux années trente dans le débat public.
Jusqu’où ce rappel est-il pertinent ? Comment penser, hier et aujourd’hui, le rôle du monde du travail, du mouvement syndical et associatif, de la société civile organisée et l’engagement des chercheurs en sciences humaines et sociales ? Que peut signifier dans le monde actuel la prise en compte de l’expérience historique pour penser l’innovation démocratique et sociale ? Autant de questions que les intervenants, universitaires et chercheurs pourront présenter lors de cette table-ronde et débattre avec la salle.

Ce débat a pour objectif de faire vivre ce qui est au cœur du partenariat « Mémoire et vigilance » : mettre en commun nos volontés et nos forces pour assurer un travail de mémoire et une obligation de connaissances, porter ensemble les valeurs d’une République solidaire et fraternelle, promouvoir le respect des droits fondamentaux, des libertés et de la dignité et combattre les discours de haine, d’exclusion et la violence qui en découle.

Informations pratiques

Accueil des participants à partir de 13h30 – début des travaux à 14h

au Conseil Économique, Social et Environnemental

9 place d’Iéna 75016 Paris

Salle 301

Accès dans la limite des places disponibles, sur inscription à l’adresse : palaisdiena@lecese.fr. Merci de vous munir d’une pièce d’identité.

(métro ligne 9 station Iéna, bus 32, 63 et 82 arrêt Iéna, bus 30 arrêt Albert de Mun)

REPORT DU COLLOQUE : « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN 1944 »

REPORT DU COLLOQUE : « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN 1944 »

À l’origine prévu le vendredi 13 décembre 2019,
le colloque est reporté au vendredi 24 janvier 2020


LE COLLOQUE

Colloque organisé par l’Association Nationale des Fusillés et massacrés (Anffmrfa), l’association pour le souvenir des fusillés Mont Valérien (Asfmvid), l’Amicale de Châteaubriant (Acvra), l’Ujre ,en partenariat avec la Ville de Paris, le Musée de la Résistance Nationale, le Dictionnaire des fusillés et massacrés Maitron, le Cpl, l’Ihs Cgt

Lieu : Auditorium de la Ville de Paris 5 rue Lobau (M° Hôtel de Ville), vendredi 13 décembre 2019, de 9h à 17h

Inscription gratuite et carte d’identité obligatoires

PROGRAMME

La France après le débarquement, état des lieux : Claude PENNETIER chercheur au Cnrs, Centre d’Histoire sociale du 20è siècle, directeur du dictionnaire Maitron

Grèves insurrectionnelles dans la région parisienne
Jérome BEAUVISAGE Historien,syndicaliste, collaborateur de l’Institut d’Histoire Sociale CGT

Oradour sur Glane, un massacre impensable
Dominique TANTIN, historien, agrégé et docteur en Histoire, Président de l’association Maitron des fusillés

Les déportations après le débarquement
Claudine CARDON-HAMET agrégée et docteure en Histoire

LA REPRESSION DANS LES REGIONS

Dans la zone des combats
Jean QUELLIEN   agrégé et docteur en Histoire, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Caen, ancien directeur de l’UFR d’Histoire à l’Université de Caen 3.

Présentation par Annie PENNETIER

En Bretagne.Exemple du Morbihan.
Jean Pierre et Jocelyne HUSSON , professeurs agrégés d’histoire, auteurs régionaux du dictionnaire des fusillés

Dans le Sud-Ouest: Repression de « Das Reich » en Ariège et Haute Garonne
André BALENT professeur d’histoire, auteur régional du dictionnaire des fusillés

Dans le Centre Ouest : Creuse, Vienne, Haute Vienne.
Michel THEBAULT, agrégé d’histoire, auteur régional du dictionnaire des fusillés

Renseignements et inscriptions pour le Colloque (gratuit),

Jean Darracq  tel : 06 10 98 84 15

Mail : sylvie-jean.darracq@wanado.fr

ou ANFFRMA : 9 rue Amédée Picard 94230 CACHAN

Conférence « Georges Mandel »

Conférence « Georges Mandel »

Georges Mandel, Louis-Georges Rothschild, dit (1886-1944)

Georges_Mandel_1919Arrive à Buchenwald le 7 mai 1943, pas de matricule.
Né à Chatou dans une famille juive d’origine modeste, journaliste a 21 ans, Louis-Georges Rothschild collabore avec Georges Clemenceau à L’Aurore, puis le suit au gouvernement et devient son chef de cabinet. Il est élu député de Gironde et nommé plusieurs fois ministre. après la chute du Front populaire, ministre des Colonies dans le gouvernement Daladier, il se prononce pour une alliance avec l’Union soviétique pour faire face à la menace de l’Allemagne nazie, puis s’oppose, en 1938, aux accords de Munich. après la chute du gouvernement de Daladier en 1940, Mandel devient ministre de l’Intérieur du gouvernement de Paul Reynaud dont Pétain est nommé vice-président du Conseil. Il refuse la capitulation et fait partie du groupe parlementaire qui s’embarque à Bordeaux pour le Maroc à bord du Massilia. Il est arrêté sur les ordres du nouveau gouvernement, rapatrié en France, condamné à la prison à vie par la cour de Riom et emprisonné au fort du Portalet avec Paul Reynaud, Édouard Daladier et le général Gamelin. Peu après l’occupation de la zone libre, en novembre 1942, les prisonniers sont remis aux nazis, qui les transfèrent au camp d’Oranienburg-Sachsenhausen, près de Berlin. Georges Mandel est incarcéré à Buchenwald en 1943, dans la maison du fauconnier, réservée aux personnalités, où se trouve déjà Léon Blum. Livré par les Allemands à la Milice et rapatrié en France, il est assassiné le 7 juillet 1944 dans la foret de Fontainebleau par un milicien.

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de Buchenwald

SCANDALEUX !

SCANDALEUX !

Face au tollé, Amazon retire de la vente des décorations de Noël à l’image d’Auschwitz

Par LEXPRESS.fr avec AFP ,

Des suspensions pour sapins de Noël, mais aussi un ouvre-bouteille et un tapis de souris figuraient parmi ces objets en vente sur le site du géant américain.

Le géant américain du commerce en ligne Amazon a retiré de la vente des décorations de Noël et d’autres objets comprenant des images de l’ancien camp de concentration nazi allemand d’Auschwitz dimanche, après avoir été critiquée par le Musée d’Auschwitz-Birkenau et des internautes indignés.

« Tous les vendeurs doivent suivre nos directives de vente et ceux qui ne le font pas seront passibles de poursuites, y compris la suppression éventuelle de leur compte », explique au New York Times l’entreprise dans un communiqué.

Cela « ne semble pas approprié »

« Vendre des ‘décorations de Noël’ avec des images d’Auschwitz ne semble pas approprié », avait déclaré plus tôt dimanche le Musée sur son compte Twitter, en publiant des images d’articles ornés de photos de rails et de baraques du camp. Il avait alors demandé à Amazon de les enlever de son catalogue.

« Auschwitz sur un ouvre-bouteilles, c’est plutôt troublant et irrespectueux », avait encore tweeté le musée en anglais. Parmi ces objets, figuraient également un tapis pour souris informatique.

L’Allemagne nazie a créé ce camp de la mort après avoir occupé la Pologne au début de la seconde guerre mondiale. Auschwitz, où plus d’un million de Juifs de toute l’Europe et 100 000 non-Juifs ont été assassinés, est devenu un symbole de l’Holocauste. Quelque 232 000 enfants figurent parmi les victimes, selon des estimations.

COLLOQUE : « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN 1944 »

COLLOQUE : « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN 1944 »

VENDREDI 13 DECEMBRE 2019
COLLOQUE :  « RÉPRESSION APRÈS LE DÉBARQUEMENT DU 6 JUIN 1944 »
Auditorium de la Ville de Paris
Colloque organisé par l’Association Nationale des Fusillés et massacrés (Anffmrfa), l’association pour le souvenir des fusillés Mont Valérien (Asfmvid), l’Amicale de Châteaubriant (Acvra), l’Ujre ,en partenariat avec la Ville de Paris, le Musée de la Résistance Nationale, le Dictionnaire des fusillés et massacrés Maitron, le Cpl, l’Ihs Cgt
Lieu : Auditorium de la Ville de Paris 5 rue Lobau (M° Hôtel de Ville), vendredi 13 décembre 2019, de 9h à 17h
 
Inscription gratuite et carte d’identité obligatoires
 
PROGRAMME
 
La France après le débarquement, état des lieux : Claude PENNETIER chercheur au Cnrs, Centre d’Histoire sociale du 20è siècle, directeur du dictionnaire Maitron
 
Grèves insurrectionnelles dans la région parisienne
Jérome BEAUVISAGE Historien,syndicaliste, collaborateur de l’Institut d’Histoire Sociale CGT
 
Oradour-sur-Glane, un massacre impensable
Dominique TANTIN, historien, agrégé et docteur en Histoire, Président de l’association Maitron des fusillés
 
Les déportations après le débarquement
Claudine CARDON-HAMET agrégée et docteure en Histoire
 
LA REPRESSION DANS LES REGIONS
 
Dans la zone des combats
Jean QUELLIEN   agrégé et docteur en Histoire, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Caen, ancien directeur de l’UFR d’Histoire à l’Université de Caen 3.
 
Présentation par Annie PENNETIER
 
En Bretagne. Exemple du Morbihan.
Jean Pierre et Jocelyne HUSSON, professeurs agrégés d’histoire, auteurs régionaux du dictionnaire des fusillés
 
Dans le Sud-Ouest : Repression de « Das Reich » en Ariège et Haute Garonne
André BALENT professeur d’histoire, auteur régional du dictionnaire des fusillés
 
Dans le Centre Ouest : Creuse, Vienne, Haute Vienne.
Michel THEBAULT, agrégé d’histoire, auteur régional du dictionnaire des fusillés
 
Renseignements et inscriptions pour le Colloque (gratuit)
Jean Darracq  tel : 06 10 98 84 15
ou ANFFRMA : 9 rue Amédée Picard 94230 CACHAN