Littérature: Le prix Nice Baie des Anges attribué à Jérôme Garcin

Le 20ème prix Nice Baie des Anges vient d’être décerné à Jérôme Garcin. Dans « Le Voyant », le romancier brosse le portrait de Jacques Lusseyran, aveugle, résistant, arrêté par la Gestapo et déporté à Buchenwald

C’est un prix qui récompense les livres parus dans les douze mois précédant le festival du livre de Nice. Le 20ème prix Nice Baie des Anges vient d’être attribué à Jérôme Garcin, pour son livre « Le Voyant ».

En un peu moins de 200 pages, Jérôme Garcin y brosse le portrait de Jacques Lusseyran, aveugle, résistant, arrêté par la Gestapo et déporté à Buchenwald. Ce livre avait été choisi par Franz-Olivier Giesbert. En plus de l’éditorialiste, le jury était composé d’écrivains, conseillers municipaux de la ville de Nice, journalistes… Un jury de dix lecteurs était associé aux délibérations. Le prix sera décerné par Christian Estrosi, le député-maire de Nice, en ouverture de la 20e édition du Festival du Livre de Nice, le 5 juin prochain.

Des collégiens de Salengro de Saint-Pol en visite dans les camps de Buchenwald et Dora

Le conseil départemental du Pas-de-Calais a décidé en partenariat avec La Coupole d’Helfaut et le rectorat de Lille, d’emmener du 24 au 29 avril, une cinquantaine de collégiens, dont certains de Salengro, découvrir deux lieux emblématiques de la déportation, le camp de Buchenwald et celui de Dora en Thuringe. Ces deux camps où de très nombreux français ont été déportés sont liés à l’histoire de La Coupole.

Lire la suite

Pontault : la Légion d’honneur pour Gilbert, survivant de Buchenwald

« Je ne me suis même pas rendu pas compte que le camp avait été libéré, j’étais cloué au sol à cause de la dysenterie et du typhus. Un camarade m’a fait ingurgiter un bout de charbon de bois, c’est ce qui m’a sauvé. » Gilbert Laurent est un miraculé. Après deux ans passés à survivre dans le camp de la mort de Buchenwald, il en réchappe de peu le 25 avril 1945, jour de libération du camp par les troupes américaines.

Lire la suite

Allemagne: les victimes oubliées du camp de concentration de Buchenwald

70 ans après la libération du camp de concentration de Buchenwald. 
Le 12 avril 2015 a eu lieu à Buchenwald la commémoration de la libération du camp de concentration de Buchenwald, en présence du Président de l’Union européenne, l’Allemand Martin Schulz et des survivants de toute l’Europe. Cette cérémonie s’est déroulée  le matin au théâtre de la ville de Weimar et l’après-midi à Buchenwald sur l’ancienne place de l’appel des détenus. Un appel qui pouvait durer entre deux ou 5 heures selon l’humeur des SS. Les survivants présents ont fait des témoignages poignants sur leurs conditions de vie dans ce KZ (camp de concentration).

Lire la suite

Un musée du nazisme ouvre ses portes en Allemagne

Un musée consacré au nazisme ouvre ses portes à Munich, berceau du mouvement hitlérien, qui, longtemps, a eu du mal à affronter ce passé compromettant.
L’inauguration coïncide avec le 70e anniversaire de la libération de la capitale bavaroise par les troupes américaines.
C’est également le 30 avril qu’Adolf Hitler a mis fin à ses jours, dans son bunker berlinois, en 1945, peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Six Montmorillonnais morts dans les camps

On commémore demain la libération des camps de concentration, avec une pensée particulière, à Montmorillon, pour six habitants morts en déportation.

Tristement, c’est la cérémonie patriotique qui attire le moins de public: demain, à 10h30, aura lieu la commémoration de la Journée nationale du souvenir de la déportation. A l’occasion du 70 anniversaire de la libération des camps, l’adjoint au maire, Patrice Bouteloup, et le président des anciens combattants, Christophe Martin, espèrent mobiliser davantage, avec une pensée particulière pour six Montmorillonnais qui ont trouvé la mort en déportation.

Au moins deux d’entre eux ont été arrêtés pour des actes de résistance: Ernest Mallet et Gilbert Auboyer. Leurs noms sont bien connus à Montmorillon, puisque des rues ont été renommées en leur mémoire après la guerre.

Lire la suite…

Saint-Pierre-lès-Elbeuf 1945-2015 : 70e anniversaire de la libération des camps de concentration nazis

Chaque dernier dimanche d’avril depuis 1945 est programmée la Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation. Une cérémonie qui résonne encore plus cette année puisqu’il s’agit du 70e anniversaire.

Au printemps 1945, avec la libération des camps de concentration, le monde entier découvrait toute l’horreur de ces camps de la mort, du système concentrationnaire nazi. Certains n’ont pas oublié… et ne le veulent surtout pas.

Lire la suite…