« la Résistance par les objets », une exposition virtuelle

Intitulée « la Résistance par les objets », cette exposition virtuelle permet d’appréhender l’histoire de la Résistance au travers de 42 objets dont une vingtaine sont issus des fonds du Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne.

Pour donner vie à ces objets grâce à la technologie, divers types d’effets sont appliqués : diaporamas, animations à partir d’images fixes ou « flip-book ». La « VR » ou réalité virtuelle permet de voir l’objet en 3D sous toutes ses faces. Elle a été utilisée en particulier pour dix objets du MRN (une bombe de René Maubailly, une dague en bois, la caméra cachée de Francis Porret, la maquette de sa cellule réalisée à partir d’une boîte d’allumettes par Roger Payen, un couteau fabriqué artisanalement en prison par Roger Stephan, un anneau façonné par Jean Laval, une croix réalisée dans un manche de brosse à dents à Ravensbrück et offerte à Nina Baumstein, un briquet réalisé à Buchenwald par Pierre Provost en prévision de l’insurrection du camp, un des poteaux d’exécution d’Eysses, la maquette d’un monument commémorant la libération de Paris)

L’exposition est consultable en ligne

Des collégiens du Pas-de-Calais découvrent le camp de concentration de Buchenwald (2e partie)

Les élèves ont participé à une cérémonie du souvenir avec Nelly Ducatel, dont le père est mort à Dora. © Radio France – Matthieu Darriet

Après le camp de concentration de Buchenwald, les collégiens du Pas-de-Calais en séjour en Allemagne, découvrent Dora. Les déportés y travaillaient dans une usine souterraine pour fabriquer des V1 et des V2. Une visite en présence de Nelly Ducatel, née en captivité et dont le père est mort à Dora.

Retour dans le Pas-de-Calais, ce lundi, pour quatre-vingt collégiens et leurs enseignants. Ils ont passé deux jours en Allemagne pour visiter des camps de concentration, notamment Buchenwald. Ce travail pédagogique a été conçu par La Coupole, le centre de mémoire de la seconde guerre mondiale situé près de Saint-Omer. Deuxième étape à Dora-Mittelbau.

LIRE LA SUITE

Des collégiens du Pas-de-Calais découvrent le camp de concentration de Buchenwald (1ere partie)

par Matthieu Darriet France Bleu Nord

Accompagnés par les historiens de La Coupole, le centre de mémoire de la seconde guerre mondiale du Pas-de-Calais, quatre-vingt collégiens sont en Allemagne. Avec leurs enseignants, ils visitent les camps de concentration, près de Weimar, dans l’ex-Allemagne de l’est. Première étape à Buchenwald.

Les élèves avec leur guide, à la gare d’arrivée des déportés. © Radio France – Matthieu Darriet

Ils sont bien préparés, car ils travaillent sur ce voyage, et sur l’histoire des camps de concentration, depuis des mois, mais la découverte de Buchenwald est un choc pour ces élèves de troisième. Ils ont réellement pris conscience de ce qu’était l' »oeuvre » méthodique de destruction humaine mise au point par les nazis.

De la gare d’arrivée des trains, à la place d’appel, en passant par le crématoire, les guides proposent aux élèves d’esquisser le douloureux parcours des déportés. Etienne, un élève de Barlin, s’interesse au chemin qu’ils devaient emprunter en courant, sous peine d’être battus par les SS, jusqu’à l’entrée du camp.

LIRE LA SUITE

L’art sous surveillance – Résister par les arts

31e salon du livre et de la presse de Genève
à Palexpo du 26 au 30 avril 2017.

Dimanche sur la CICAD G731 de 17:00 à 18:30
L’art sous surveillance – Résister par les arts
Emmanuelle Polack

Les régimes nazi et fasciste considèrent l’art et la littérature comme des instruments au service de la propagande. Ils favorisent une expression officielle, autorisée parce que contrôlée. L’art peut-il être un outil de résistance sous un tel régime?

Événement : Tables rondes
Public : Adulte – Jeune

Intervenants : Christophe Cognet – Marie France Reboul – Laurent Selvi

Palexpo est idéalement situé, avec un accès immédiat par air, rail et route, à seulement 10 minutes du centre-ville (bord du lac), avec une grande facilité d’accès, 4’500 places de parking ainsi que taxis et bus reliant Palexpo au centre-ville en 10 minutes ou à l’aéroport en 5 minutes.

En train : gare CFF de Genève Aéroport
En voiture : autoroute, direction Aéroport-Palexpo
En transports publics TPG : lignes Nos 5, 23, 28, F et Y

Conférence débat «La Résistance en Alsace et Franche-Comté» et «L’histoire du camp de Buchenwald»

L’Association française Buchenwald, Dora et kommandos, la Mairie de  Bernwiller, avec le soutien de l’UNADIF et de l’UNC

vous invite à participer

Samedi 13 Mai 2017 à 15h
Salle polyvalente Jean-Jacques Henner
68210 Bernwiller

à la conférence-débat sur
« la Résistance en Alsace et Franche-Comté »
et «L’histoire du camp de Buchenwald »
à l’occasion du 80ème anniversaire de la création de ce camp

Déroulé

  • Introduction de M. Philippe Schittly, maire de Bernwiller
  • Projection du film Matricule 49825 – Hubert Anesetti, ancien habitant de Bernwiller
  • Conférence débat «La Résistance en Alsace et Franche-Comté» et «L’histoire du camp de Buchenwald»En présence de

Dominique Durand
Président du Comité International Buchenwald, Dora
Vice-Président de l’Association française Buchenwald, Dora et kommandos

Agnès Triebel
Secrétaire générale du Comité International Buchenwald, Dora
Vice-Présidente de l’Association française Buchenwald, Dora et kommandos

Jean-Marie Muller
Président national de l’UNADIF
Président du comité International du Struthof

Jean Anesetti
Membre du conseil d’administration de l’Association française Buchenwald, Dora et kommandos

Un vin d’honneur offert par la Commune sera servi à l’issue de cette rencontre

TÉLÉCHARGER L’INVITATION

72ème anniversaire de la libération des camps de Buchenwald et de Dora

Le Mardi 11 Avril 2017

Discours et Fleurissement du Monument de l’Association française Buchenwald-Dora et Kommandos au Père Lachaise à 15H30

Rendez-vous à 15h15 devant l’entrée de la rue des Rondeaux – côté Place Gambetta

Ravivage de la Flamme – Arc de Triomphe à 18H30
En présence de l’orchestre d’harmonie et de la batterie-fanfare des

Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris

Rendez-vous à 17H30 sur les Champs-Elysées (en haut de l’avenue des Champs-Elysées côté avenue Friedland devant l’escalier d’accès au musoir)
 
Nous comptons sur votre présence nombreuse à ces cérémonies importantes pour la mémoire de Buchenwald.

Unterzeichnung eines Partnerschaftsabkommens zur Erforschung der Geschichte des Konzentrationslager Buchenwald und Mittelbau-Dora

Am 13. März 2017 empfing Botschafter Dr. Nikolaus Meyer-Landrut die Association française Buchenwald, Dora et Kommandos, die Stiftung Gedenkstätten Buchenwald und Mittelbau-Dora und das Musée de Résistance nationale zur Unterzeichnung eines Partnerschaftsabkommens in seiner Residenz, dem Palais Beauharnais. Passend zum Motto der Association Buchenwald, Dora et Kommandos „Union, Unité, Utilité“ haben die drei Unterzeichnungsparteien mit dem Abschluss dieses offiziellen Abkommens einen geeigneten Rahmen geschaffen, um gemeinsam die Geschichte der Konzentrationslager Buchenwald und Mittelbau-Dora zu erforschen und ihre Erkenntnisse weiterzugeben. Anlässlich des 70. Jahrestags der Befreiung der Konzentrationslager vor zwei Jahren haben die Institutionen mit der Ausstellung zu in Buchenwald gefertigten Gravuren des Résistant und Graveur Pierre Provost und dem dazugehörigen Katalog bereits gezeigt, wie fruchtbar diese deutsch-französische Zusammenarbeit ist.

(© Deutsche Botschaft Paris)Botschafter Meyer-Landrut betonte in seiner Ansprache, dass Erinnerung an die Shoah für Deutschland bedeute, Verantwortung für die eigene Geschichte, die Opfer und die Hinterbliebenen zu übernehmen. Deutschland stelle sich dieser historischen Verantwortung und werde dies auch in Zukunft unermüdlich und aktiv tun. Eine kleine Ausstellung von Gegenständen aus Buchenwald – darunter gravierte Münzen von Pierre Provost –  führte den geladenen Journalisten und Gästen plastisch die Geschichte der Konzentrationslager Buchenwald und Mittelbau-Dora vor Augen.

Signature d’un accord de coopération étendue

Le 13 mars 2017, l’Association française Buchenwald-Dora et Kommandos, la Fondation des mémoriaux de Buchenwald-Dora et la Musée de la Résistance nationale ont scellé un accord de coopération étendu, respectueux des statuts et spécificités de chaque signataire mais ambitieux sur des projets de réalisations communes.

Cette signature a eu lieu en présence de l’ambassadeur d’Allemagne en France, M. Nikolaus Meyer-Landrut. Olivier Lalieu,(à gauche sur la photo) représentait l’association française, Rikola Lüttgenau,( à droite sur la photo) la Fondation des Mémoriau et Georges Duffau Epstein (au centre sur la photo), le Musée de la Résistance nationale.